4 conseils pour bien choisir son pendentif neutralisateur d’ondes électromagnétiques

4 conseils pour bien choisir son pendentif neutralisateur d’ondes électromagnétiques

Face au nombre croissant d’ondes auxquelles nous sommes confrontés chaque jour, un geste s’impose : se protéger. Pour cela, le plus simple reste de porter un pendentif neutralisateur d’ondes électromagnétiques. Pour trouver le modèle adapté à votre quotidien et à votre sensibilité, découvrez nos 4 conseils d’expert.

Conseil n°1 : choisir un matériau adapté à sa sensibilité aux ondes

Sur terre, il existe un nombre incroyable de pierres et de minéraux, chacun avec des propriétés spécifiques. Pour bien choisir son pendentif neutralisateur d’ondes électromagnétiques, la première règle est d’opter pour un matériau dont les effets sont adaptés à sa sensibilité. C’est d’ailleurs tout le principe de la lithothérapie : soigner différents maux grâce aux cristaux et aux pierres. Cette pratique est d’ailleurs loin d’être nouvelle puisque ces matériaux sont utilisés pour les massages Amma au Japon ainsi que pour la médecine ayurvédique en Inde.

Les cristaux, notamment ceux utilisés contre les ondes électromagnétiques, émettent de façon naturelle une vibration, permettant de protéger son porteur contre différentes pollutions extérieures et d’améliorer le bien-être. Pour cela, il faut aussi s’intéresser à l’éventuelle méthode de purification de la pierre. En effet, les capacités de certains matériaux sont rendues possibles grâce à une immersion dans un liquide ou un enfouissement dans la terre.

Contre les ondes électromagnétiques, plusieurs cristaux présentent un effet intéressant et devront être choisis en priorité pour l’élaboration d’un pendentif contre les ondes électromagnétiques. C’est tout particulièrement le cas de l’amazonite, de l’ambre, de la calcite jaune, du cristal de roche, du quartz ou encore de la tourmaline noire (voir ci-dessous). L’orgonite, un mélange de plusieurs métaux, est aussi intéressante pour améliorer le champ énergétique et électromagnétique aux alentours.

Pendentif en Tourmaline noire - Pierre réputée pour absorber les ondes électro-magnétiques

Conseil n°2 : opter pour un pendentif neutralisateur au fonctionnement approprié

Les différents pendentifs neutralisateurs d’ondes électromagnétiques ont chacun leur propre fonctionnement. Si tous tirent profit des propriétés des pierres et cristaux employés, les bijoux peuvent protéger des pollutions de différentes façons. À ce titre, on distingue principalement deux procédés.

Il existe tout d’abord les pendentifs capables de compenser les ondes électromagnétiques par un effet antagoniste. Concrètement, ce type d’objet va capter les différentes pollutions émises par les appareils électroniques (Wi-Fi, Smartphone, etc.), avant de les déphaser à 180°. Bien qu’aucune étude scientifique n’ait encore réussi à prouver l’efficacité de ce type de pendentifs, nombreux sont les porteurs à en ressentir les effets bénéfiques.

D’autres pendentifs offrent un résultat similaire mais avec un procédé différent : il s’agit de créer un champ de protection autour de soi, au sein duquel les énergies négatives ainsi que les ondes électromagnétiques sont atténuées. Purification de l’air, amélioration du sommeil ou encore gain d’énergie : les effets de ces dispositifs seraient nombreux pour l’organisme et pour notre environnement. Ces médaillons neutralisateurs d’ondes peuvent d’ailleurs prendre différentes formes, allant du petit pendentif classique aux sphères statiques mesurant plusieurs dizaines de centimètres.

Conseil n°3 : trouver une forme de pendentif adaptée à son quotidien

Vous l’aurez compris : il existe de nombreux pendentifs et protections anti-ondes électromagnétiques. Pour faire son choix, il convient de trouver le modèle qui est en accord avec ses habitudes et ses usages du quotidien. Différents critères peuvent d’ailleurs vous permettre de sélectionner le bijou adapté :

  • Sa forme : si le pendentif à porter au tour du cou est la solution la plus courante pour se protéger des ondes électromagnétiques, il existe d’autres bijoux et objets offrant le même résultat. Par exemple, certains dispositifs anti-ondes peuvent être placés dans une poche ou directement à côté des appareils émettant des pollutions.
  • Son champ d’action : les médaillons contre les ondes électromagnétiques offrent généralement un champ d’action limité à son porteur. Pour en augmenter l’effet, il est possible d’opter pour un pendentif plus volumineux. L’autre solution est de choisir un cristal ou une pierre statique que l’on pose chez soi. Selon le matériau utilisé, ce type d’objet peut offrir un champ protecteur sur une surface comprise entre 6 et 100 m2.
  • Ses effets : en plus d’offrir une protection contre les ondes électromagnétiques, certains médaillons peuvent avoir des propriétés bénéfiques sur l’organisme. En fonction du matériau utilisé, il est possible de bénéficier d’une barrière contre les énergies négatives, les radiations et d’autres pollutions environnementales.

Conseil n°4 : vérifier l’efficacité de son neutralisateur d’ondes

C’est un fait : tout le monde n’a pas la même sensibilité aux ondes et ne réagit pas de la même façon aux effets d’un pendentif protecteur. C’est pourquoi, il est souvent judicieux de vérifier l’efficacité de son bijou. Pour cela, il convient d’adopter deux comportements :

  • Faire des recherches : bien que la grande majorité des pendentifs anti-ondes n’ait aucun effet néfaste sur le corps, ce n’est pas le cas de tous. À titre d’exemple, certains médaillons vendus sur Amazon présentaient un taux anormalement élevé de produits radioactifs. Raison pour laquelle il est important de se renseigner avant d’acheter et de faire confiance à des vendeurs réputés.
  • Analyser son bien-être : pour vérifier si son pendentif contre les ondes fonctionne réellement, il est aussi intéressant d’étudier son état personnel. Avant de recevoir votre bijou, prenez des notes sur votre qualité de sommeil, sur votre stress, sur vos maux de tête et sur votre humeur en général. Réalisez la même expérience quelques semaines après avoir commencé à porter le médaillon neutralisateur. Si aucun effet notable n’est à signaler, il sera peut-être bon d’opter pour une protection alternative ou pour un autre matériau.
Cécile M.

Cécile M.

Cécile, 37 ans, je suis ce qu'on appelle une personne électro-sensible (EHS ou "électro-hypersensible").

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.