Smartphone : 5 gestes pour réduire son niveau d’exposition aux ondes

    Smartphone : 5 gestes pour réduire son niveau d’exposition aux ondes

    Au quotidien, notre téléphone portable constitue l’une des principales sources d’émission d’ondes électromagnétiques. Toujours à nos côtés, dans notre poche ou à l’oreille, cet appareil devenu indispensable peut représenter un danger non négligeable pour notre santé. Dans ces conditions, une question se pose : comment réduire son niveau d’exposition, tout en continuant à profiter de son Smartphone ? La réponse à travers 5 gestes simples à adopter au quotidien.

    Conseil n°1 : toujours privilégier les SMS

    En matière de pollution électromagnétique issue des téléphones portables, on entend souvent tout et son contraire. C’est pour cette raison que l’Agence nationale de santé publique (ANSES) a lancé une campagne de prévention en partenariat avec l’INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé). Première recommandation : préférer autant que possible les SMS aux appels. En plus de réduire la durée d’émission des ondes électromagnétiques, l’envoi d’un message évite d’avoir à porter son téléphone portable à l’oreille. Un geste simple et qui peut rapidement faire toute la différence.

    Conseil n°2 : utiliser un kit main-libre ou le haut-parleur du téléphone

    Bien que la dangerosité des ondes électromagnétiques fasse encore débat, les autorités sanitaires recommandent un principe de précaution. Cela se traduit notamment par l’utilisation d’un kit main-libre ou du haut-parleur pour tout appel téléphonique. Il faut savoir que plus le Smartphone est proche de la tête, plus le risque est grand pour la santé. Pour limiter au maximum son exposition lors d’un appel ou de l’écoute de musique, il est d’ailleurs possible d’opter pour des oreillettes anti-ondes qui, grâce à des haut-parleurs déportés, se montrent encore moins nocives que des écouteurs traditionnels.

    Conseil n°3 : n’appeler qu’au sein d’une zone bien couverte

    Lorsque la zone où vous vous trouvez est mal couverte par le réseau, votre Smartphone va devoir émettre davantage d’ondes pour s’y connecter. Il est donc recommandé de ne pas passer d’appel lorsque la couverture n’est pas suffisante afin de limiter le risque. Le même conseil s’applique lorsque vous êtes en déplacement. Si vous passez un appel téléphonique alors que vous êtes sur l’autoroute ou dans le train par exemple, votre téléphone portable va devoir se connecter à différentes antennes-relais à la suite. Une fois encore, le niveau d’émission sera supérieur à la normale et pourra représenter un danger.

    Conseil n°4 : utiliser un Smartphone au DAS faible

    Tous les Smartphones disponibles sur le marché n’affichent pas la même puissance en matière d’émission d’ondes électromagnétiques. Pour se repérer, il faut se fier au DAS (débit d’absorption spécifique). Il s’agit d’un indicateur qui mesure la quantité d’énergie issue des ondes et reçue par l’usager du téléphone portable. Pour réduire le risque, il est conseillé d’opter pour un Smartphone dont le DAS est le plus faible possible, à l’image du Samsung Galaxy Note 8, le plus vertueux en la matière. À noter qu’en France, les téléphones portables commercialisés doivent obligatoirement avoir un DAS inférieur à 2 W/kg. Si ce sujet vous intéresse, n’hésitez pas à consulter mon article sur les bons élèves ici (téléphones au DAS faible)

    Conseil n°5 : éloigner les publics sensibles aux ondes

    Pour certaines personnes, l’utilisation d’un téléphone portable représente un risque plus élevé que pour le reste de la population. C’est tout particulièrement vrai pour les enfants, notamment les plus jeunes, car leur cerveau est toujours en phase de croissance. Les ondes électromagnétiques peuvent donc représenter une menace pour le développement de leurs fonctions cognitives et sensorielles. Si ce conseil s’applique également aux femmes enceintes, afin de protéger le fœtus, il concerne aussi les personnes dotées d’un appareil médical électronique. Tout comme les enfants, les hommes et les femmes équipés d’un pacemaker ou d’une pompe à insuline par exemple doivent limiter au maximum l’utilisation d’un Smartphone.

    Achat Patch Protection Téléphone Portable
    Achat Patch Protection Téléphone Portable

    Cécile M.

    Cécile M.

    Cécile, 37 ans, je suis ce qu'on appelle une personne électro-sensible (EHS ou "électro-hypersensible").

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.