Compteur Linky, des risques pour la santé ?

Compteur Linky, des risques pour la santé ?

Le nouveau compteur électrique « Linky » du groupe ENEDIS fait débat. Imposé aux ménages français depuis 2015, le boîtier vert devrait être installé dans 35 millions de foyers (9900 communes) d’ici 2021. Et pourtant, de nombreux particuliers et associations s’y opposent. Leurs arguments ? Les risques pour la santé avant tout, la collecte des données personnelles, les nombreux dysfonctionnements rencontrés depuis la mise en service des compteurs, des risques d’incendie etc. Qu’en est-il réellement ?

Boîtier Linky : fonctionnement et utilité

Le boîtier électrique Linky, remplaçant du bon vieux compteur électrique, mesure la consommation en électricité de l’habitation et se charge de transmettre les données en temps réel via internet à ENEDIS. Il collecte les informations de consommation électrique de votre foyer à l’heure, voire à la demie-heure ou toutes les dix minutes sur demande. C’est un objet connecté supposé vous aider à réduire votre consommation et ainsi faire des économies sur le long terme. Même si l’installation du compteur est gratuite, selon l’UFC Que Choisir une répercussion devrait se faire ressentir sur les factures d’énergie d’ici 2021.

Le compteur électrique Linky est-il dangereux pour la santé ?

Palpitations, migraines, acouphènes, bourdonnements d’oreille, nausées, troubles cardiaques, voici le lot quotidien des personnes électrosensibles exposées aux ondes électromagnétiques. Outre la peur du piratage des données personnelles et des risques d’incendies, de nombreux Français craignent pour leur santé. Le boîtier Linky émet en effet des ondes électromagnétiques jugées comme probablement cancérigènes par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Le nouveau compteur électrique Linky utilise la technique du courant porteur en ligne (CPL) en dépit des risques présentés pour la santé humaine. Avec l’installation massive des appareils Linky sont venues se greffer celles d’émetteurs et récepteurs relais. Toutes ces installations ne font qu’aggraver la pollution électromagnétique qui nous entoure.

Des avis mitigés sur les risques provoqués par Linky

L’ANSES, de son côté, émet des réserves sur les risques des radiofréquences émises par les compteurs. Elle a démontré que les compteurs Linky émettaient des ondes bien inférieures à celles émises par de nombreux appareils électriques tels que le téléphone portable, la box internet ou encore le babyphone. Le risque pour la santé a été jugé très faible. Les études à ce sujet sont cependant trop peu nombreuses et pas assez poussées pour s’y fier.

Le compteur intelligent pose problème aux quatre coins du globe : aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, son installation a été rendue facultative. Aux États-Unis et en Australie, de nombreux états et villes ont choisi d’appliquer le principe de précaution et de ralentir les installations de masse.

Peut-on refuser l’installation d’un compteur Linky à son domicile ?

Certaines personnes vont jusqu’à refuser l’accès à leur ancien compteur électrique en le cadenassant.

De nombreuses associations comme « Next-Up » ou « Robin des Toits » luttent contre l’installation en masse du boîtier intelligent Linky, et des collectifs « anti-Linky » ont même vu le jour dans de nombreuses communes de France.

Les compteurs Linky appartiennent avant tout à la commune (ou au syndicat d’électricité local) qui délègue la gestion des compteurs électriques à la société ENEDIS. Ce dernier étant en droit de vouloir renouveler son matériel, il serait a priori impossible de refuser une installation. Heureusement, rien ne vous oblige à ouvrir la porte aux techniciens ENEDIS, et si le compteur se situe à l’intérieur de votre domicile, vous pourrez retarder l’échéance.

Les alternatives efficaces pour lutter contre les ondes

Même si vous parvenez à éviter l’installation d’un compteur dans votre domicile, les ondes émises par celui de votre voisin s’inviteront dans votre environnement. Il est donc nécessaire d’envisager des solutions intermédiaires pour contrer cette pollution, comme par exemple l’utilisation d’objets permettant de contrer les ondes électromagnétiques.

Achat Appareil Mesure CEM (champs électromagnétiques)
Achat Appareil Mesure CEM (champs électromagnétiques)

Cécile M.

Cécile M.

Cécile, 37 ans, je suis ce qu'on appelle une personne électro-sensible (EHS ou "électro-hypersensible").

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.