Les champs électromagnétiques favorisent-ils l’autisme ?

    Les champs électromagnétiques favorisent-ils l’autisme ?

    De plus en plus de personnes s’inquiètent de la quantité croissante d’ondes électromagnétiques dans notre environnement et des effets négatifs que ces ondes pourraient avoir sur notre santé. Il s’agit d’un sujet d’inquiétude encore plus fort chez les parents de jeunes enfants ou chez les futurs parents. De nombreuses sources mettent en lumière des liens possibles entre la sur-exposition aux ondes électromagnétiques et le développement de troubles physiques ou mentaux. Certaines personnes pensent même que les ondes électromagnétiques pourraient être à l’origine de certaines formes d’autisme.

    Qu’est-ce que l’autisme ?

    L’autisme peut prendre de nombreuses formes, mais généralement il s’agit d’un trouble du développement qui se déclare avant l’âge de 3 ans et qui affecte la communication et les interactions sociales. L’autisme est également souvent accompagné de comportements compulsifs, comme des gestes répétitifs, des rituels ou le fait de se concentrer sur certains centres d’intérêt très spécifiques, au détriment de tout le reste.

    Les personnes autistes ont tendance à préférer l’isolement et peuvent être très perturbées lorsqu’un changement se produit dans leur routine ou dans un élément de leur vie de tous les jours. Il peut s’agir de changements à priori sans grand intérêt pour la plupart d’entre nous, comme une nouvelle marque de dentifrice, ou le déplacement d’un rendez-vous récurrent à un horaire différent. Mais beaucoup de personnes autistes ont besoin d’immuabilité pour se sentir sereines et rassurées. Evidemment, les difficultés que peuvent éprouver les personnes autistes dépendent de chacun. On parle même de “spectre des troubles autistiques” pour désigner l’ensemble des différentes formes d’autisme et degrés d’intensité des troubles (voir cet article très détaillé sur le sujet)

    L’autisme : des origines qui restent peu connues

    Les troubles autistiques ont été formellement diagnostiqués pour la première fois en 1943 seulement. Les études médicales et scientifiques sur l’autisme sont donc relativement récentes. Pour le moment, aucune cause unique n’a été décelée qui pourrait provoquer l’autisme, mais la plupart des études démontrent des origines neurologiques et génétiques. À une époque, des chercheurs pensaient que des troubles dans la relation parent-enfant pourraient être à l’origine du développement de l’autisme, mais cette idée a aujourd’hui été totalement abandonnée.

    Les études neurologiques ont démontré des différences de morphologie au niveau du cerveau des personnes autistes, ainsi qu’une activité cérébrale anormale. Les recherches génétiques ont aussi mis en lumière plusieurs gênes qui seraient sans doute des facteurs importants dans le développement de l’autisme.

    Il est aussi important de noter qu’il n’existe aucun test objectif permettant de diagnostiquer l’autisme.

    Comment les champs électromagnétiques agissent-ils sur le cerveau humain ?

    Selon l’INRS, les champs électromagnétiques peuvent avoir des effets directs et nombreux sur la santé, comme l’échauffement des tissus biologiques, la stimulation du système nerveux, des troubles visuels, nausées, vertiges… Au-delà de certaines fréquences, les ondes électromagnétiques peuvent même modifier l’électrocardiogramme et provoquer des réactions cutanées et la soudure des os. Les champs électromagnétiques très basses fréquences ont également été jugés comme “peut-être cancérigènes”, en raison d’un taux de leucémie plus élevé que la norme détecté chez les enfants vivant à proximité de lignes à haute tension.

    Les effets dangereux des ondes électromagnétiques sur le corps, et notamment sur les tissus sensibles comme ceux du cerveau, sont de plus en plus pris au sérieux par la communauté scientifique et les organismes publics.

    Peut-on parler d’un rapport entre l’autisme et l’exposition aux ondes ?

    Si aucun lien n’a officiellement été reconnu entre l’exposition aux ondes électromagnétiques et le développement de l’autisme, de nombreuses études scientifiques des 20 dernières années ont mis en lumière des corrélations probables entre les ondes, notamment celles des téléphones portables et le développement de troubles comportementaux chez les enfants. Étant donné la puissance des lobbys téléphoniques, il ne serait pas étonnant que des liens concrets entre les ondes et l’autisme existent sans que le grand public ne soit au courant. Dans tous les cas, il vaut mieux être prudent et éviter d’exposer ses enfants aux ondes électromagnétiques, surtout les enfants les plus fragiles qui se trouvent encore dans le ventre de leur mère !

    Cécile M.

    Cécile M.

    Cécile, 37 ans, je suis ce qu'on appelle une personne électro-sensible (EHS ou "électro-hypersensible").

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.