Enfants exposés aux ondes : doit-on suivre la tendance des objets connectés ?

    Enfants exposés aux ondes : doit-on suivre la tendance des objets connectés ?

    Les objets connectés (ou smart objects en anglais) sont de plus en plus présents dans notre environnement. Que ce soit votre maison, votre voiture, votre cuisine ou vos vêtements, il existe une variante “intelligente” pour tous ces éléments de votre vie quotidienne. À l’extérieur aussi les objets connectés prennent de plus en plus de place dans la rue, les magasins, les transports en commun. Mais les adultes ne sont plus les seules cibles des fabricants d’objets connectés. En effet, il existe de plus en plus de jouets ou autres objets connectés destinés aux enfants. Mais est-ce que ces objets connectés sont réellement inoffensifs ?

    Doit-on se méfier de ces gadgets d’une nouvelle ère ?

    Il y a seulement quelques années, l’internet des objets et les objets connectés faisaient couler beaucoup d’encre, de nombreux journalistes et technophiles y voyant l’arrivée d’un monde futuriste où tout ce qui nous entoure serait interactif et adaptable en fonction de nos souhaits.

    Aujourd’hui, on avance peu à peu vers cette idée. Les objets connectés font de plus en plus partie de notre quotidien et ont tendance à se fondre dans le décor. Sans parler des smartphone, smartwatch et autres bracelets connectés auxquels nous sommes habitués depuis déjà quelque temps, de plus en plus de foyers sont maintenant équipés de systèmes de chauffage, de climatisation ou de sécurité connectés, de réfrigérateurs, lampes, fours, ou même de matelas connectés.

    Une adoption massive et peu de recul sur les effets sur la santé

    Leur adoption fulgurante et le manque de recul sur leurs effets à long terme sur la santé sont une source d’inquiétude pour beaucoup de parents. Proposer des jouets connectés à ses enfants peut être tentant, avec toutes leurs fonctionnalités et le côté interactif qui, selon les fabricants, stimule et favorise l’apprentissage. Mais avant de laisser ses enfants utiliser ce type appareil électronique, mieux vaut se renseigner sur les risques possibles auxquels on les expose.

    Les objets connectés remportent un franc succès auprès des enfants

    Les objets connectés sont bien évidemment très populaires auprès des enfants, qui ne sont pas conscients des risques auxquels ils s’exposent. Quel enfant n’aimerait pas avoir un réveil qui lui sourit quand il est l’heure de se lever, ou une tirelire qui affiche de jolies images quand on y dépose une pièce ? Le plus grand danger des objets connectés est sans nul doute leur côté hyper-attractif et ludique.

    Quels sont les risques ?

    Pour que les objets intelligents puissent fonctionner, ils doivent rester connectés en permanence. En d’autres mots, ces appareils émettent et reçoivent continuellement des ondes électromagnétiques. Si le réveil de votre enfant est connecté au wifi, c’est un peu comme s’il dormait avec un smartphone sous son oreiller. Or, les études qui montrent les effets néfastes des ondes électromagnétiques sur la santé sont nombreuses. Maux de tête, pertes de mémoire, troubles du sommeil et de la concentration, problèmes cardiaque, stress, irritabilité… Voici seulement quelques exemples des nombreux troubles qui peuvent être causés par l’exposition aux ondes électromagnétiques (voir mon article sur le sujet ici)

    Faut-il bannir les objets connectés du quotidien de nos enfants ?

    La décision d’interdire ou non les objets connectés à ses enfants dépend du ressenti de chaque parent. Si vous voyez un grand intérêt à proposer ces objets intelligents à vos enfants, alors vous pouvez simplement limiter leur exposition, avec une utilisation surveillée et seulement quelques heures par jour ou par semaine, par exemple. Il existe également des dispositifs pour limiter l’exposition aux ondes, adaptés aux petits appareils et jouets. Mais si vous vous inquiétez réellement des effets que ces objets peuvent avoir sur la santé ou le bien-être de vos enfants à long terme, mieux vaut les éviter tout simplement, du moins en attendant que nous ayons plus de recul sur les risques liés à ces appareils.

    Achat Appareil Mesure CEM (champs électromagnétiques)
    Achat Appareil Mesure CEM (champs électromagnétiques)
    Cécile M.

    Cécile M.

    Cécile, 37 ans, je suis ce qu'on appelle une personne électro-sensible (EHS ou "électro-hypersensible").

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.