Ondes magnétiques : comment mesurer son niveau d’exposition ?

Ondes magnétiques : comment mesurer son niveau d’exposition ?

Bien que la dangerosité des ondes électromagnétiques n’ait pas encore été définitivement prouvée, un principe de précaution s’impose afin de limiter le risque. Pour contrôler et réduire son niveau d’exposition, il existe d’ailleurs différents équipements et solutions permettant de mesurer l’ensemble des ondes.

Les solutions pour mesurer son niveau d’exposition aux ondes

Face au nombre croissant d’ondes électromagnétiques, la mesure de son niveau d’exposition est devenue une véritable question de santé publique. Voilà pourquoi un certain nombre de solutions permettent de détecter et de quantifier les différentes pollutions électromagnétiques du quotidien.

  • La plateforme Cartoradio : accessible gratuitement, ce site Internet permet de connaître le taux d’exposition aux ondes autour de chez soi. Développé par l’ANFR (Agence Nationale des Fréquences), il indique des résultats mesurés à proximité ainsi que l’emplacement des stations radioélectriques les plus puissantes.
  • Une demande de mesures : sur simple demande, l’ANFR peut réaliser une mesure du niveau d’exposition aux ondes au sein de votre domicile. Totalement gratuit, ce service a cependant l’inconvénient de devoir être approuvé au préalable par un organisme habilité.
  • Les applications mobiles : plusieurs app, comme Electrosmart par exemple, permettent de mesurer le niveau d’ondes émises par la Wi-Fi et la 4G depuis son Smartphone. Mais en plus d’être perfectible, cette solution ne prend en compte que certains types d’ondes électromagnétiques.
  • Les détecteurs d’ondes : les détecteurs et mesureurs d’ondes permettent, pour la plupart, de tester le champ électrique et le rayonnement du champ magnétique. En plus d’être capables d’analyser toutes les sources de champs électromagnétiques (hautes fréquences, basses fréquences, etc.), ces outils offrent une mesure précise et localisée. Ils doivent donc être utilisés en priorité afin de bénéficier d’un résultat fiable et exhaustif.

Détecteur d’onde : le seul outil efficace pour mesurer son niveau d’exposition

Si la plateforme Cartoradio et les applications mobiles sont intéressantes pour avoir une idée de son niveau d’exposition, seuls des détecteurs d’ondes permettent de bénéficier d’un résultat complet et précis. Ces d’outils se déclinent d’ailleurs dans plusieurs formes afin de pouvoir mesurer toutes les typologies d’ondes polluantes.

  • Le détecteur basses fréquences : comme son nom l’indique, cet outil permet de mesurer le niveau des ondes électriques et magnétiques de basses fréquences. Il se montre utile pour déterminer la pollution électromagnétique émise par les lignes haute tension, les installations électriques de la maison, la télévision ou encore les équipements électroniques (écrans d’ordinateur, chargeurs, etc.).
  • Le détecteur hautes fréquences : cet outil s’intéresse aux ondes électromagnétiques émises par les nouvelles technologies. À l’intérieur du domicile, il permet notamment de mesurer le rayonnement de la box Internet, du Wi-Fi, du four micro-ondes, des Smartphone (voir ici notre sélection des téléphones portables qui émettent le moins d’ondes) ou encore des consoles de jeu. À l’extérieur, il permet de mesurer le niveau d’exposition aux ondes générées par les antennes de téléphonie mobile, les systèmes de communication sans fil WIMAX et les radars.
  • Le détecteur d’électricité sale : la « dirty électricity », ou électricité sale en français, désigne les pics transitoires de haute fréquence du voltage. Générée par les transformateurs d’ordinateur, les chargeurs, les compteurs Linky ou encore les variateurs d’intensité lumineuse, cette pollution potentiellement dangereuse pour la santé peut être mesurée grâce à des détecteurs spécifiques.
  • Le détecteur de radioactivité: bien qu’il ne s’intéresse pas aux ondes électromagnétiques, cet outil peut être utile pour évaluer le rayonnement ionisant de différentes sources, comme les produits alimentaires et les déchets enfouis. Une mesure qui est bien souvent complémentaire à celle de la pollution électrique et magnétique.

A voir – Les ondes électromagnétiques : comment sont-elles mesurées ?

Fonctionnement et prix des détecteurs d’ondes électromagnétiques

L’ensemble de ces outils analysent le niveau d’exposition en calculant le nombre d’oscillation par secondes des ondes. Pour faire la distinction entre les différentes typologies de fréquences, ces équipements sont calibrés afin de ne détecter qu’un certain niveau d’oscillations exprimé en hertz (Hz). De la sorte, il est possible de mesurer l’ensemble des ondes :

  • Les rayonnements ionisants qui peuvent causer des modifications cellulaires
  • Les rayonnements non-ionisants naturels, comme les rayons UV émis par le soleil
  • Les rayonnements non-ionisants artificiels, comme les radiofréquences, les hautes fréquences et les basses fréquences

Le prix d’un détecteur d’ondes est variable puisqu’il va notamment dépendre du type d’ondes mesurées, de sa précision et de ses différentes fonctionnalités (basses fréquences, hautes fréquences, etc.). Si les équipements les plus basiques destinés aux particuliers débutent aux alentours de 30€, un outil professionnel pourra coûter plus de 1 500€.

Cécile M.

Cécile M.

Cécile, 37 ans, je suis ce qu'on appelle une personne électro-sensible (EHS ou "électro-hypersensible").

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.