ElectroSmart : une app perfectible mais utile pour mesurer son niveau d’exposition

    ElectroSmart : une app perfectible mais utile pour mesurer son niveau d’exposition

    Face à l’explosion des infrastructures de communication émettant des ondes électromagnétiques, la mesure de cette pollution potentiellement dangereuse est devenue un enjeu de santé publique. Pour permettre à tout le monde d’évaluer son niveau d’exposition, sans avoir besoin d’acheter un appareil spécifique, un organisme public a développé une application dédiée : ElectroSmart. Présentation.

    ElectroSmart, une solution pour contrôler son niveau d’exposition

    Lancée dès 2016, puis perfectionnée par la suite, l’application ElectroSmart a un objectif : permettre à chacun de mesurer son niveau d’exposition aux ondes. Pour cela, elle utilise les antennes des Smartphones afin de repérer et de mesurer en temps réel les différentes sources d’ondes électromagnétiques. Toutes les 5 secondes, ElectroSmart réalise un enregistrement des pollutions aux alentours, avant de les classer par niveau de puissance. Grâce à cette fonctionnalité, l’utilisateur peut connaitre son niveau d’exposition en temps réel, lisser sur une heure ou sur la journée.

    Véritable partenaire du quotidien, ElectroSmart propose de nombreux autres services pour permettre à ses utilisateurs de mesurer et de réduire leur niveau d’exposition :

    • Mesure de l’efficacité des dispositifs anti-ondes
    • Alerte en cas d’exposition importante
    • Comparaison de son exposition avec l’exposition moyenne des autres utilisateurs
    • Conseils et recommandations pour limiter son exposition
    • Analyse des différentes sources responsables de pollution électromagnétique

    Une application de mesure des ondes, trois objectifs

    Grâce à ces différentes fonctionnalités, ElectroSmart se veut un outil simple et pédagogique pour contrôler son niveau d’exposition aux champs électriques et magnétiques. À ce titre, l’application revendique une triple utilité :

    • Mesurer les sources d’ondes électromagnétiques : en utilisant l’antenne du Smartphone, ElectroSmart est en mesure d’identifier un certain nombre de sources polluantes, dont les routeurs Wi-Fi, les hotspots Wi-Fi, les antennes cellulaires (2G à la future 5G), les enceintes Bluetooth ou encore les télévisions connectées. L’application va alors évaluer la puissance de chacune de ces sources, avant d’indiquer le e-score de l’utilisateur, ou score d’exposition.
    • Agir pour réduire son niveau d’exposition : si l’exposition mesurée est trop importante (lorsque le e-score est supérieur à 30), l’utilisateur peut identifier les équipements posant problème et agir en conséquence. Il peut ainsi entreprendre des actions correctives à son domicile (extinction du Wi-Fi durant la nuit, réduction du nombre d’objets connectés, etc.), au travail (utilisation d’un réseau filaire, modification de l’emplacement du routeur Wi-Fi) comme au quotidien (utilisation d’un kit main-libre, etc.).
    • Éduquer son entourage à la problématique des ondes : l’objectif d’ElectroSmart est également de faire découvrir la problématique de l’exposition aux ondes électromagnétiques au grand public. Grâce à l’application, les utilisateurs peuvent notamment éduquer leurs proches ou les sensibiliser à leur électro-hypersensibilité.

    Un outil de mesure des ondes populaire mais incomplet

    Derrière l’application se cache une équipe de scientifiques travaillant au sein de l’INRIA (Institut national de recherche en informatique et en automatique), un établissement public rattaché au ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Disponible uniquement sur Android, ElectroSmart compte à ce jour plus de 100 000 téléchargements. Grâce à plus de 20 000 utilisateurs actifs, elle a permis de collecter près de 800 millions de mesures. Un outil pour le moins populaire qui permet à ses ingénieurs de mieux comprendre les effets des ondes électromagnétiques et leur impact éventuel sur la santé.

    Malgré cette popularité, ElectroSmart reste perfectible. Pourquoi ? Tout simplement car l’application utilise les antennes des Smartphones pour détecter et évaluer les sources d’ondes électromagnétiques. Or, les émissions de certains appareils ne sont pas perceptibles par les téléphones portables et ne sont donc pas décomptées, à l’image des lignes à haute tension, des téléphones sans-fil DECT ou encore des compteurs Linky. L’application n’est cependant pas à ignorer, dans la mesure où elle permet de se sensibiliser à cette problématique et d’avoir une première estimation de son niveau d’exposition. On complétera simplement son utilisation, si nécessaire, avec un appareil de mesure CEM pour davantage de précision.

    Achat appareil de mesure CEM

    Cécile M.

    Cécile M.

    Cécile, 37 ans, je suis ce qu'on appelle une personne électro-sensible (EHS ou "électro-hypersensible").

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.