Ondes électromagnétiques : quels dangers pour nos enfants ?

    Ondes électromagnétiques : quels dangers pour nos enfants ?

    Les ondes électromagnétiques sont aujourd’hui omniprésentes et se multiplient au fur et à mesure des développements technologiques. La croissance exponentielle du nombre d’appareils connectés dans notre quotidien provoque une saturation excessive de notre environnement en ondes électromagnétiques. Or, les effets à long terme de ces ondes sur la santé sont encore méconnus, particulièrement pour les personnes sensibles comme les enfants dont le cerveau est en plein développement.

    Quels sont les impacts des ondes électromagnétiques sur le corps humain ?

    De plus en plus de parents s’inquiètent des dangers auxquels leurs enfants sont exposés à cause des ondes électromagnétiques, et la recherche scientifique a de plus en plus tendance à leur donner raison.

    De nombreuses études scientifiques ont démontré les effets néfastes des ondes électromagnétiques sur les cellules biologiques. Lors d’essais cliniques, une exposition prolongée aux ondes électromagnétiques a provoqué l’apparition de tumeurs chez des rats, et même certaines plantes réagissent négativement lorsqu’elles sont mises au contact d’ondes électromagnétiques trop importantes.

    Les détracteurs auraient tendance à dire que ces résultats ne prouvent pas l’effet néfaste des ondes sur les humains, et ils auraient partiellement raison. Cependant, des études menées sur plusieurs années sur des employés de chemin de fer exposés aux ondes électromagnétiques de lignes à haute tension ou d’antennes relais ont démontré un taux d’apparition alarmant de troubles de la santé, beaucoup plus élevé que pour le reste de la population.

    Et si l’on rapporte ces dangers à l’échelle d’un enfant dont le cerveau est en plein développement ?

    Une autre étude médicale récente a démontré que les enfants exposés de nombreuses heures par jour aux écrans (ordinateur, tablette, smartphone, télévision, etc) présentaient des anomalies lorsque leurs cerveaux ont été analysés par IRM (lire cet autre article si le sujet vous intéresse). Ces altérations physiques provoquées par l’exposition aux appareils électroniques sont très inquiétantes. À l’heure actuelle, l’origine exacte de ces changements est encore inconnue, que ce soit la lumière des écrans, les ondes électromagnétiques ou encore autre chose.

    Dans tous les cas, les risques que présentent les ondes électromagnétiques sur la santé sont suffisamment troublants pour mériter des précautions particulières, notamment pour les enfants. En effet, l’enfance est une étape clé du développement du corps et du cerveau. Si les ondes peuvent affecter la croissance de nos enfants, perturber le développement de leur système nerveux, de leur système endocrinien, ou simplement provoquer du stress et des troubles de sommeil, il s’agit alors d’un danger grave face auquel il faut prendre des précautions immédiates.


    Les ondes électromagnétiques: le danger pour les enfants

    Comment limiter les dangers des ondes électromagnétiques pour nos enfants

    Plusieurs solutions s’offrent aux parents qui souhaitent limiter l’exposition de leurs enfants aux ondes électromagnétiques. Par exemple, vous pouvez éviter de leur donner un téléphone portable. Même si c’est rassurant de pouvoir contacter son enfant à tout moment, il est possible de s’organiser autrement (on le faisait bien il y a quelques années) surtout si cela peut éviter de l’exposer à des dangers (c’est en tout cas mon avis personnel, mais je sais que beaucoup de parents ne sont pas d’accord)

    Vous pouvez également limiter l’usage des tablettes tactiles, ordinateurs et jeux vidéos et d’une manière générale appliquer des gestes simples pour réduire l’exposition aux ondes, comme éteindre la wifi et débrancher les appareils électroniques la nuit, éviter d’utiliser votre smartphone de manière prolongée en présence de vos enfants, ou investir dans des équipements spécifiques comme les patchs ou les matelas anti-ondes

    Cécile M.

    Cécile M.

    Cécile, 37 ans, je suis ce qu'on appelle une personne électro-sensible (EHS ou "électro-hypersensible").

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.